Astérix et Obélix Mission Cléopatre

Voici le passage du film d’Alain Chabbat qui reprend dans son film les aventures des célèbres gaulois Astérix et Obléix. Cette aventure mène les gaulois en Égypte, dans ce passage ils arrivent par bateau dans la baie d’Alexandrie et découvrent la septième merveille du monde, le phare d’Alexandrie. Ils fredonnent les paroles de la chanson Alexandrie, Alexandra de Claude François.

V.A.

Photographie de Stéphane Compoint

Voici les photographie de Stephane Compoint qui a photographié une partie du déroulement des fouilles sous marines du phare d’Alexandrie aux côtés de Jean Yves Empereur et de toute son équipe d’archéologues.

V.A.

 

A la recherche du phare d’Alexandrie

Ce documentaire a été réalisé sur le déroulement des fouilles sous-marines du phare d’Alexandrie. Il vous permet d’entrer en immersion dans l’équipe de l’archéologue Jean Yves Empereur.

Vous pourrez y découvrir une vue magnifique des fonds marins de la baie d’Alexandrie, mais aussi la problématique de recherche qui est le recensement des blocs qui pourraient faire partis de la septième merveille. Vous pourrez également voir les fouilles sous-marines avec les risques qu’elles comportent comme la chute d’un sphinx en cours d’élévation.

© Stéphane Compoint
Au milieu des taxis et des embouteillages d'une ville moderne, le buste d'un roi passe allongé sur la plate forme d'un camion. Ce torse en granit rose d'Assouan de la statue colossale de Ptolémée II, bâtisseur de la ville et du Phare, est transporté jusqu'à la cuve de dessalement de la ville, où il y séjournera six mois. Puis commenceront les opérations de restauration.

V.A.

♪ Alexandrie Alexandra ♪

Voici le dernier tube du célèbre chanteur Claude François, le chanteur y fait un clin d’oeil à l’Égypte qui est son pays natal.

" Les sirènes du port d’Alexandrie chantent encore la même mélodie, la lumière du phare d’Alexandrie fait naufrager les papillons de ma jeunesse. "

V.A.

Méthodologie de notre recherche

Pour la réalisation de ce blog sur le phare d’Alexandrie, nous nous sommes appuyées sur de nombreuses sources venant d’Internet. Vous pouvez les visualiser sur notre compte Delicious.

Lorsque notre sujet a été défini, nous avons dans un premier temps effectué les recherches sur un moteur de recherche avec le titre de notre sujet pour avoir un panel de sites. Nous avons étudier l’ensemble des sites pour choisir les plus fiables mais aussi plus centrés sur le phare d’Alexandrie. Nous avons donc commencé à rédiger des articles à partir de ces différents sites afin de faire ressortir les principales idées autour de notre sujet.

Le travail a été très intéressant puisqu’il nous a permis de découvrir une des sept merveilles du monde mais également tous les efforts fournis par les équipes d’archéologues. Tout au long de notre recherche et de notre rédaction, nous voulions faire découvrir les "miracles" de l’archéologie.

V.A.

Impulsion donnée dans l’architecture par le phare

Il inspira de nombreuses constructions.

  • Monuments funéraires

Mausolée de Glanum © Wikipedia

.

Durant l’antiquité, une famille de commerçants située à l’Ouest d’Alexandrie fit bâtir une petite réplique de la partie supérieure de l’édifice. Ce monument a été restauré par des archéologues américains au XXe siècle.

.

À Ephèse qui est une des cités grecques les plus anciennes d’Asie Mineure située dans l’actuelle Turquie, des archéologues ont mis au jour un tombeau de forme octogonale imitant le deuxième étage du phare d’Alexandrie. Il s’agit de la tombe de la grande soeur de Cléopâtre qui a été envoyée en exil après avoir tenté de prendre le pouvoir en Égypte.

.

Au sommet du mausolée romain de Glanum, on peut remarquer que le troisième étage du phare a été pris pour modèle.

.

  • Les minarets

    Minaret de la mosquée d'Ibn Touloun © Balades Franco-egyptiennes

Il s’agit de la tour d’une mosquée. Dans l’architecture musulmane de nombreux minarets se sont directement inspirés du phare d’Alexandrie. Pour les plus anciens d’entre eux, on retrouve les trois éléments du phare qui sont un carré suivi d’un octogone et d’un élément circulaire.

.

La mosquée d’Ibn Tuloun au Caire est composée d’une base carrée surmontée d’un élément cylindrique.

.

Les minarets possédant les trois éléments du phare se situent dans le Sud-Est de la Turquie à Tarse et à Kahramanmaras.

.

  • Mosaïque de Venise
Il est possible de voir une représentation du phare à Venise dans la basilique de Saint-Mars. On peut l’apercevoir sur une mosaïque du XIIe siècle, durant cette époque le phare faisait toujours parti du paysage d’Alexandrie. Mais après 1303 année de la destruction totale du phare nous ne trouvons plus de représentation en Europe Occidentale.
.
V.A.

Aspect et utilisation du phare

Le phare d’Alexandrie est la seule merveille du monde ayant eu une fonction utilitaire.

Ptolémée a décidé que Pharos avait besoin d’être identifiée symboliquement et littéralement puisque la côte était difficilement navigable, alors il décida la construction du phare.

Vers 285 av. n.è. la construction du phare débuta, Socrates de Knidos en a été identifié comme l’architecte et un des financiers. Le phare aurait coûté aux alentours de 800 talents la monnaie Égyptienne ce est l’équivalent de 2, 3 millions d’euros.

Maquette du phare

Même si nous ne sommes pas sûre de l’architecte du phare nous sommes certain de son architecture. Il a été édifié à partir de marbre et de mortier, il aurait eu 3 étages. Le premier devait être rectangulaire, le second octogonal et le troisième cylindrique. Le phare avait une hauteur de 137 mètres. À son sommet, il y aurait eu une statue de Poseidon (dieu de la mer). Les Ptolémées ont mixé leur propre culture avec celle des Égyptiens. Ils l’ont édifiés dans la tradition pharaonique.

On suppose que les navigateurs pouvaient observer la lumière du phare depuis une assez grande distance. La journée la lumière du soleil venait se refléter sur un disque de métal concave et la nuit la lumière venait d’un feu alimenté par du bois ou des excréments d’animaux séchés.

Le peuple de Pharos a aimé son phare, il le voyait comme une source de puissance. À la suite de plusieurs tremblements de terres, la population a essayé de le reconstruire mais en vain.

Aujourd’hui, un fort s’est construit à l’ancienne place du phare. Depuis 1994, notre connaissance sur le site du phare s’enrichie de plus en plus grâce aux travaux archéologiques.

V.A.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.